Accéder au site Internet de La Voix du Nord peut s’avérer être une véritable épreuve de force pour votre navigateur, qui n’en sortira probablement pas sans séquelle. Fenêtres intruses et banderoles en tout genre parasitent la page d’accueil, à tel point que le titre du quotidien disparaît parfois derrière l’un de ses clients. Vendre de la publicité, développer une stratégie marketing et harceler l’internaute pensant encore – naïvement – trouver ici ou là de l’« information », les objectifs du « virage numérique » de La Voix sont tout à fait clairs. Du fric, du fric et encore du fric !


• Les têtes pensantes du quotidien nordiste ont ceci de « génial » qu’elles tendent à faire croire que chaque évolution du produit Voix du Nord (passage au format tabloïd, « virage numérique », parution du 7e jour, etc.) n’aurait pour seul but que de répondre aux « attentes du lectorat ».

L’image ci-contre est la capture d’une fenêtre intruse qui m’a sauté à la tronche en page d’accueil du site de La Voix : étude, panel, « votre avis est très important »… et ce « Bonjour ! » qui interpelle. L’étude est menée par Crmmetrix, « N°1 de l’écoute en ligne », qui indique sur son site : « Pour conquérir et fidéliser vos Clients, pourquoi ne pas commencer par les écouter ? » J’essaye de descendre dans la page, et cette saloperie ne me lâche pas en s’affichant systématiquement au-dessus des titres. Obligé de cliquer sur un « Non merci » rouge pour m’en débarrasser. Harcèlement ?

Cette petite fenêtre (ci-contre) apparaît beaucoup plus fréquemment, mais disparaît en quelques secondes. Du soft, certes, mais qui impose une nouvelle fois à l’internaute de se lier, par le biais d’une « newsletter », au produit Voix du Nord. « Conquérir et fidéliser » : « inscrivez-vous dès maintenant » (le bonhomme bleu montre du doigt ce qu’il faut regarder).

On imagine mal que les internautes interrogés par le passé se soient montrés « en attente » d’une grande quantité de publicités… Et pourtant c’est bien la publicité, les publicités, que nous voyons en premier en arrivant sur le site. On regarde d’abord la pub et seulement après, on peut accéder à l’« information ». En fait le lecteur est un client de seconde zone aux yeux des têtes pensantes. Le véritable client, le plus chéri, c’est l’annonceur.

 Spécial doublette

 

Où est le titre du site ?

 

Une triplette

 

Un mix panel - pub

 

 

Un site spécialement destiné aux annonceurs a été développé, pour qu’ils se sentent chez eux. Et l’accueil réservé à ces clients adorés est de bien meilleure facture que celui fait aux lecteurs. Pour le comprendre, il suffit de se rendre sur ce site : ici, aucune fenêtre intruse ne vient parasiter votre navigation. On ne va quand même pas manquer de respect à ces gens capables de dépenser autant d’argent pour couvrir de leur marque les articles d’« information » ! Ça serait un comble ! En outre, l’utilisation du lectorat à des fins commerciales est explicitement affichée : « Touchez plus de 1,1 million de lecteurs chaque jour ». En d’autres termes, La Voix se charge de préparer les cerveaux de plus d’un million de personnes pour y insérer plus aisément les messages publicitaires de ses clients.

Visiblement, Lavoixdunord.fr s’aligne sur Presserégionale.fr. Sur cet autre site, l’« information » destinée aux annonceurs se veut claire et pédagogique.

Nous apprenons donc que la publicité postée plus haut (Festival du film) se nomme en termes techniques « Flash transparent ». C’est ce « format publicitaire » qui recouvre et cache le titre du site. Transparent ? Non… opaque et tyrannique.

Et que dire de ces quelques citations publiées sur Presserégionale.fr ?

Plus que des citations, ces extraits sont de véritables maximes qui ont inspiré et inspirent au quotidien les têtes pensantes de La Voix. Pour elles, un journal ou un site d’« information » ne sert pas à informer les gens, mais bien à mettre du cerveau à disposition des publicitaires. •

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir