Le linge sale de l’ENL

Conseil de discipline reporté

• Suite à la réception d’un courrier adressé par le conseil du Capitaine Cœur-de-Bœuf à la Direction de l’ENL, concernant sa stratégie de défense lors de son conseil de discipline devant se tenir le vendredi 21 juin 2013, l’ADMNISTRATUR a décidé de reporter ledit conseil de discipline au vendredi 28 juin 2013. Ci-après, le courrier en question :

Frédérique Lacluysse

Avocate au Barreau de Montcul

Jack de L’Error,

Directeur de l’ENL, 59000 Lille

Le 21 juin 2013

Monsieur le Directeur,

Je suis consultée ce jour par Monsieur De-Bœuf Cœur, élève à l’École Néogonzo de Lille et dont je suis le conseil. Il ressort d’un courriel officiel, personnel mais adressé à l’ensemble de l’école par vos soins, que vous entendez convoquer mon client à un Conseil de discipline ce vendredi, à une heure que votre prétendue « convocation » ne précise pas. Je constate également que votre courrier fait référence à deux tentatives de meurtre alléguées, et que vous entendez, sur cette simple affirmation, soumettre mon client à un châtiment dégradant.

Sans attendre la tenue du Conseil, je souligne, dans l’intérêt de mon client, qu’aucun conseil de discipline ne saurait valablement statuer sur les faits que vous dénoncez en l’absence d’un règlement intérieur complet opposable à mon client, c’est-à-dire signé de sa main lors de son entrée dans votre école. Je précise que ce règlement intérieur devra également préciser le mode de nomination de ses membres ainsi que la durée de leur mandat, les modalités de sa prise de décision, et l’échelle des sanctions applicables en cas de violation des règles essentielles de ce règlement.

Je souligne d’autre part que toute procédure de discipline doit prévoir l’accès de l'intéressé à son dossier au moins une semaine avant la date prévue de son audition par le Conseil. Il s’agit là du respect le plus basique des droits de la défense. J’attire votre attention sur le fait qu’aucune sanction ne saurait être prononcée contre mon client sur la base des affirmations exclusives de la victime, cette dernière cumulant sa qualité de partie civile avec celle de Président du Conseil. Je tiens enfin à vous apprendre que les châtiments que vous évoquez ont tous été jugés contraires à la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

Je vous avertis donc solennellement que si l’un des droits fondamentaux de Monsieur De-Bœuf venait à être enfreint au cours de la procédure que vous avez la prétention d’initier, mon client sollicitera, outre l’annulation de sa sanction, votre destitution auprès du Comité de Règlements des Comptes lequel dirige, je vous le rappelle, la très puissante confédération des tueurs à gage du Nord/Pas de Calais.

Vous souhaitant bonne réception de la présente, je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, en l’assurance de ma profonde considération.

F. LACLUYSSE •

Mise au point

• Chers collègues, cher Directeur,


Je tiens à faire part à l'ensemble de l'École Néogonzo de Lille de la partie centrale de ma défense lors de ce conseil de discipline, injustement convoqué, ce vendredi prochain.


- J'ai effectivement entravé la route de Jack de L'Error, notre directeur, avec des chaises en plastique. Et pour cause : celui-ci me poursuivait muni d'un tire-bouchon géant confectionné avec du bois de vigne. « Je vais t'ouvrir ! » criait-il. La course-poursuite était telle que certaines chaises ont volé un peu plus haut que prévu. À qui la faute ?


- Je tiens à rajouter une chose : cette attaque, ce « coup de pression », est complètement inadmissible de la part du directeur de notre école prestigieuse. Il tente de m'exclure car je ne me plie pas à son règlement intérieur. Il tente de nous diviser, nous, ses élèves, pour mieux nous contrôler. Il tente enfin de rétablir le peu d'autorité qu'il a sur nous.


Pas de négociation, camarades ! Résistance ! •


Capitaine Cœur-de-Bœuf

Conseil de discipline d’un élève de l’ENL

• Durant l’été 2012, le Capitaine Cœur-de-Bœuf a tenté de mettre fin aux jours de Jack de L’Error, directeur patenté de l’École Néogonzo de Lille (ENL), en lui lançant dessus un couteau à viande. Le lendemain de cette tentative avortée — heureusement le meurtrier était ivre et ne pouvait plus viser —, il dit à sa victime :

« Je suis désolé, Jack, je voulais pas vraiment te tuer.

— Le juge ne fera pas la différence ! tonna le directeur de l’ENL.

— Alors tu règles tes comptes avec la justice bourgeoise ! s’énerva Cœur-de-Bœuf.

— Avec les salauds de ton espèce, oui ! conclut Jack. »

Depuis, le directeur de l’ENL a été victime d’une seconde tentative d’homicide perpétrée par le même assassin. Cette fois, avec une chaise balancée au travers de la gueule. L’administration de l’ENL fait donc savoir au Capitaine Cœur-de-Bœuf qu’il est convoqué vendredi prochain pour un conseil de discipline. Nous discuterons des sanctions à prendre — allant de la privation totale d’alcool pendant 365 jours à une séance publique de fessées devant le Relax à Wazemmes un samedi soir. Nous ne pouvons laisser l’indiscipline régner au cœur de notre école. •

Communiqué de l’ADMINISTRATUR de l’ENL

43000 chirurgies esthétiques

• La nouvelle version de notre site, seul donc premier du journalisme néogonzo de Lille et d'ailleurs, voit le jour ce vendredi 14 juin.

Plus lisible, plus nuisible, plus intelligible, plus incorruptible, plus cohésif, plus corrosif, plus cohérent, plus marrant, plus halluciné, plus lumineux, plus auto-dérisoire (en tout cas c'est le baratin que la direction veut nous faire gober). Phénix en constante et lucide ébriété, il rendra encore plus (ou moins) accessible notre inénarrable aventure, qui ne changera pas de nom de domaine, pour rester dans les clous de la traçabilité assumée.

Sages et sagaces, en un mot : l'École Néogonzo.

À tous les chercheurs-euses et tous les flâneurs-euses, on sait bien que vous ne vous égarerez pas ici longtemps, mais bienvenue à nouveau quand même, sur ce fonds inépuisable de légendaire rigueur journalistique enfin digne de ce nom.

(Puisqu'on vous le dit...)