Cœur-de-Bœuf s’exprime

• Dans un élan de communication clandestine – pigeon voyageur jusqu'à Lens (merci l'amicale colombophile de Liévin), puis coursier en 103 SPX jusqu'à Libercourt et enfin cheminot nostalgique des temps pré-CGTistes en TER –, le Capitaine Cœur-de-Bœuf, ce fuyard devant l'éternel et ses responsabilités éditoriales, tant et tant recherché par la Direction de l'ENL, a envoyé cette missive courte mais qui se passe de commentaire : « Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est une vraie révolution ! Changer la vie ! » Le message était aussi accompagné de cette photo :

Fou de rage, le Directeur a fait savoir hier à tous les élèves que l’ADMINISTRATUR réprimerait tout ce qui ressemblerait de près ou de loin à une forme de complicité avec le fugitif. Pour l’heure, les recherches se poursuivent. •

Commentaires   

 
#1 Bruegel 16-07-2013 13:03
Les élèves ne doivent pas se laisser impressionner par la féroce répression en cours à l'ENL ! Camarades ! Aujourd'hui nous n'avons plus d'autres choix que la soumission ou la révolte, courber l'échine ou tenir debout !
Tiens le coup, Capitaine ! Tu portes sur tes épaules nos espoirs de liberté !
Vive la Chimay bleue ! Vive le Capitaine !
Vive la Commune Libre de l'Ecole Néogonzo de Lille !
Citer
 
 
#2 Il Signore Guzzi 26-07-2013 17:19
Jack, je suis en mesure de vous dire où se terre le pleutre Coeur de Boeuf.
Citer
 
 
#3 Jackdelerror 31-07-2013 00:58
@ Il Signore Guzzi

Qu'attends-tu pour me le dire, dans ce cas? Ce petit salaud de De-Boeuf Coeur commence à me filer des suées.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir