Il Signore Guzzi, petit essayiste provincial au regard vif, mais torve. Né sur les bordures du Lac de Côme, il fuit très tôt sa famille, qui ambitionne de le placer à la tête de la célèbre industrie familiale de construction de motos.

Échoué sur les rivages de la Deûle, il rencontre Jack par Error, mais décide de mettre à profit ses préceptes néogonzo pour aller souiller les pitreries des détenteurs de portefeuilles ventripotents qui tiennent la métropole. Particulièrement soucieux de se venger des mondanités académiques auxquelles ses activités l'amènent à se frotter, il trempe rageusement sa plume insatisfaite dans le houblon bouilli. Tient la bière pression pour sa pierre précieuse ; n'affûte jamais ses punchlines sans lupuline.