• Catégorie : Reportages

Devant le rectorat : "La situation est devenue insupportable"

Comme d'hab’, c'est moi qui ai dû m'y coller. Une journée après avoir décrété la grève au sein de l'École Néogonzo de Lille (ENL), un message de Jack de L'Error m'ordonnait d'aller voir ce que les profs faisaient, là, devant le rectorat, par une pluie dantesque et un vent de ouf, ce mercredi 15 janvier.


Bravant la tempête, je me suis faufilé entre les pancartes et les drapeaux. D'abord pour voir les profs jeter cartables et manuels sur les grilles du rectorat. Ils étaient une petite centaine, tous armés de pipeau pour simuler les gesticulations d'un gouvernement qui ne sait plus quoi dire pour les endormir.

Passé les images, j'ai sorti le mic' pour recueillir leurs paroles. J'ai choppé trois enseignants, de l'école au lycée, pour un même constat : le vase a débordé, et ça risque pas de s'arrêter !

« On peut pas faire du chiffre avec les élèves »

« La grève c'est l'arme des travailleurs »

« C'est une réaction à une situation qui s'est empirée au fil des années, et qui est devenue insupportable »

« Dans nos assemblées générales, ça fait déjà un moment qu'on a décidé d'aller à la rencontre des autres métiers pour faire tourner l'interpro »

Et pour finir...

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir