• Catégorie : Billets

Libérez-les ! Solidarité avec les interné-es !

Alors que la politique actuelle d'enfermement suit son cours, que de plus en plus nombreux et nombreuses, adultes comme enfants, ils sont enfermé-es dans des camps, parqué-es dans des cellules...


• Ils se heurtent à une administration, à l'État ou aux municipalités, sans pitié pour ce qu'ils sont. Ils font face à l'hostilité de riverains ignorants. À des menaces de délations. Alors qu'ils et elles sont loin de leur famille, de leurs proches, de leur pays d'origine, sans repères, sans argent, qu'ils viennent souvent de pays en guerre ou de territoires dévastés. Ils ont traversé des déserts et des mers dans des conditions qu'on n'imagine pas, dans des soutes glacées d'avions aux vols interminables, dans des cales noires et bondées de bateaux chaloupant, à l'arrière de camions poisseux pendant des heures, contraint-es à se faire dessus. Ils ne parlent pas notre langue, mais parlons nous la leur ?

Certain-es sont pourchassés dans leurs pays, menacé-es de mort, et ici on les interne. Devant cette misère, là juste devant nous, on devrait tous les héberger chez nous, dans nos maisons, les nourrir, les cacher, le temps qu'ils trouvent un asile. Ou qu'on leur permette d'être libres. Ou qu'on puisse tous être libres. C'est intolérable de les voir comme ça. Mais nous avons peur d'être menacé dans notre mode de vie, nous n'avons que de la peur ou du mépris pour leurs coutumes. Et le camp d'internement de Lille va passer de 3,5 hectares à 10 hectares d'ici à 2016. La Ville vient d'acter son extension tout récemment. Nous devons nous insurger. Nous devons réagir. Car malgré toute cette souffrance, c'est dans l'indifférence la plus totale que trop de gens se baladent encore aujourd'hui au zoo de Lille. •

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir