Communiqué du M27 : « Jack, ceci n'est pas une invitation, c'est un ultimatum ! »

• Le torchon brûle à l'École Néogonzo de Lille (ENL). Pourtant, après les déclarations tapageuses de Jack de L'Error (le Directeur n'ayant pas hésité à insulter les élèves récalcitrants de "beatniks"), la crise interne de la prestigieuse institution de formation journalistique apparaissait comme un lointain souvenir. Mais les bourrasques de la contestation se sont transformées en tempête insurrectionnelle. Sous l'égide d'un guérillero, Esteban, et d'un renégat qui n'en pouvait plus de faire le sale boulot de la Direction, Simon de Bavoir, l'ENL connaît vraisemblablement le moment le plus turbulent de son histoire. En effet, les rebelles avaient prévenu les plus fins limiers de la presse qu'une grande nouvelle venait... Recroquevillés dans leur "maquis aveyronnais", ces derniers ont tenu à adresser un message clair à leur Directeur. « Trop c'est trop ! Et c'est déjà beaucoup trop ! » confiait ainsi S. de Bavoir, visiblement excédé. Pas en reste, Esteban, paré de son habit de combat, ne cessait d'en appeler à l'esprit du 27. La date n'était pas choisie au hasard : c'est le 27 juillet 1830 que la Révolution dite des « Trois glorieuses » éclata, suite – entre autres - à la suppression de la liberté de la presse. Malgré nos efforts, Jack de L'Error est resté injoignable toute la soirée. Devant la chasse à l'homme annoncé il y a peu par le Directeur, les élèves grévistes ont déjà annoncé la couleur : ceci n'est pas un coup d'épée dans l'eau, c'est, selon Bruegel (qui a rejoint l'insurrection) « le début du commencement d'une ère nouvelle pour le journalisme de l'extrême ! » À coup sûr, nous n'avons pas fini d'entendre parler de ces événements du 27 juillet 2014. •

 

"Ceci est un communiqué de presse de l'Ecole Néogonzo de Lille"

 

NOUS, élèves grévistes, appelons l'ensemble des élèves exploités de l'École Néogonzo de Lille à nous rejoindre dans la sédition journalistique. Prenant acte des gazouillis du Directeur, tristes échos des dernières convulsions d'une direction aux abois, nous déclarons le temps venu de la Commune Libre de l'ENL !

Voici des années qu'on se coltine les méthodes despotiques de Jack de L'Error, qui auraient fait passer Moubarak et Ben Ali pour des bisounours.

Des années que nous devons supporter ses ordres minables toujours ponctués d'un "éhéhéhé" ! À l'unisson nous te répondons avec force et courage : GLOUP GLOUP !

Des années que nous devons accepter sa propension à confisquer l'alcool pendant les réunions de rédaction. Ceci n'est pas sans lien avec cette révélation : le parrain de Jack est Boris Eltsine.

Les dernières attaques contre ses propres élèves, qu'il avoue chérir dans les fulgurantes dépressions dont il est coutumier, ces attaques ne font que rallonger une liste déjà longue comme la tranchée d'Aremberg (soit environ 2 400 mètres) :

- Procès stalinien contre le Capitaine Cœur-de-Bœuf ;

- Torture à la BFM TV à l'encontre de Bruegel-2-Bois ;

- Attentat à la voiture piégée devant le logement d'Esteban ;

- Chantage alcoolique envers notre consœur Frédérique Lacluysse...

Et encore peut-on s'interroger sur la troublante disparition d'Akram Penjis, dont le corps n'a pas encore été retrouvé par la police fédérale.

C'en est trop ! Beaucoup trop ! Beaucoup beaucoup trop !

Moubarak et Ben Ali ont eu le courage de fuir : Jack tu n'as pas compris, nous n'exigeons pas ta démission, nous allons mettre en œuvre ta décollation !

Pour la liberté !

Pour le pouvoir aux élèves !

Pour dynamiter le consensus journalistique !

Pour tous les journalistes de l'extrême, Hunter S. Thompson, Emma Goldman, Albert Londres, Louise Michel, Jack Kerouac et tous les autres.

Pour tous ces stagiaires qui veulent nous rejoindre dans l'écriture ultrasubjective et déjantée qui fait le sel de la vénérable institution de l'École Néogonzo de Lille ! D'ores et déjà, dans notre maquis aveyronnais, de nouvelles recrues viennent grossir les rangs de la commune libre de l'ENL.

C'est pour toutes ces raisons, et aussi parce que nous nous considérons en vacances bordel, que nous donnons rendez-vous à tous ceux et toutes celles, enfants, femmes, hommes, pour le début de l'AN I de le la Commune Libre de l'ENL ! Rejoignez nous dans ce mouvement du 27 juillet, déjà connu sous le nom de M-27 en référence à nos camarades espagnols.

Car désormais à l'ENL, plus rien ne sera jamais comme avant :

On écrit on boit, c'est nous qui DÉCIDONS !

LIPLIPLIP hourra !!

La date de mort de la Direction et donc, par conséquent, la date de naissance du début du commencement est prévue le 16 août 2014 dans un cul-de-sac de la campagne du Middle West lors d'une fête sauvage.

Ne te méprends pas, Jack, ceci n'est pas une invitation, c'est un ultimatum.

Vive l'ENL !

Vive la Commune Libre de l'ENL !

Et surtout : Santé !

Commentaires   

 
#1 Bruegel 29-07-2014 16:19
éhéhéhé...
Citer
 
 
#2 CcdB 18-08-2014 20:44
Excellente vidéo, même si je ne suis pas d'accord avec tout...

Vous m'avez fait penser à ça : http://www.dailymotion.com/video/xstd8_rockers-intro_music

++

Le Capitaine (le vrai)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir