Exclusion du Capitaine Cœur-de-Bœuf

• Le Conseil de Discipline de l’élève De-Bœuf Cœur, accusé de tentative d’homicide et récidive contre le directeur de l’ENL, s’est tenu vendredi dernier en l’absence du prévenu. Considérant que l’intéressé avait été largement informé des date, horaire et lieu du procès et qu’il n’avait en conséquence aucune raison valable de ne pas s’y présenter, l’ADMINISTRATUR a décidé de le juger par contumace. Soulignant la lâcheté du Capitaine Cœur-de-Bœuf, le Conseil de Discipline a prononcé son exclusion définitive de l’ENL, qui entrera en vigueur dès après la réception de ses travaux en retard.

Cependant, depuis une semaine à présent, le condamné est introuvable et l’ADMINISTRATUR l’a déclaré fugitif. Tous les services de l’ENL sont mobilisés et une équipe de spécialistes a été dépêchée pour débusquer le fuyard. « Le petit salaud ! » a pesté le Directeur. « On va le retrouver ! S’il croit s’en tirer comme ça, il va le regretter ! » Certaines mauvaises langues ont émis un doute quant à l’utilité de rechercher activement un élève qui de toute façon est exclu de l’école. Mais le Directeur ne sourcille pas : « Question de principe, ici c’est moi le chef et je dis que ce petit salaud va venir chialer dans mon bureau pour me supplier de le gracier ! » Hier De-Bœuf était toujours en fuite. Les spécialistes lancés sur ses traces estiment à présent qu’il a quitté la ville. Peut-être à jamais, ce qui, après la mort de Samuele S. Bertoni, marquerait la seconde disparition brutale d’un élève de l’ENL en seulement quelques semaines. L’inquiétude est sur tous les visages. •

Commentaires   

 
#1 De Boeuf traqué 12-07-2013 18:19
J'emmerde le directeur et son larbin Simon de Bavoir !

De L'Error a des pratiques managériales d'un autre âge ! De L'Error est un mange merde, un pleutre, un singleton.

Vive l'école libre !
Citer
 
 
#2 Poète anonyme 12-07-2013 19:57
Ô Capitaine, mon Capitaine,
ton ivresse n'a d'égal que ta haine
ta liberté de haut vol contre la bureaucratie scolaire
c'est sûr, légitime est ta colère !

Ô Capitaine, tu traces la voix que nous, simples larbins, nous devrions tous suivre !
Vive l'école libre !
A bas le tyran !
Vivre la Commune Libre Néogonzo de Lille !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir