Le linge sale de l’ENL

Nomination de Simon de Bavoir à la tête du C.G.S.P.

• L'élève Simon de Bavoir prend ses fonctions d'administrateur-adjoint en charge du C.G.S.P. (Comité Gonzo de Salut Public) dès aujourd'hui. Cette mesure a été décidée dans l'intérêt de tous. •

Communiqué de l’ADMINISTRATUR de l’ENL

Une tentative d'assassinat à l'ENL?

• La Voix des Morts, 25.07.2012 

Fait divers : Le directeur de l’École Néogonzo de Lille transporté d'urgence aux urgences !! 


C'est hier, à 19.43 précises, qu'une brique se précipite sur le crâne de Monsieur J. De l'Error,
chef de l'établissement. Il est conduit aux urgences dans la foulée, mais heureusement les blessures ne sont pas trop profondes. “À quelques centimètres près, il était cuit !”, nous affirme le chirurgien qui lui a recousu la tête. Les enquêteurs sont stupéfaits par la finesse de la machination criminelle : un fil de nylon raccordait la brique assassine, posée sur le luminaire juste au-dessus du bureau du maître, à la flasque de whisky de la victime. À la seconde où il saisit l'objet, le mécanisme se déclenche, et il se prend la brique sur la tronche. "Elle [la brique, ndlr] était forcément destinée au directeur, dont le penchant pour la boisson ambrée est connue de tous. Ce geste était prémédité, très bien pensé. M. de l'Error est un miraculé " nous confie ce matin l'inspecteur Pat Hisson. On soupçonne une faction armée poétique d'être à l'origine de l'attentat, composée – on ose à peine le révéler – d'élèves de l'école ! En effet, les terroristes présumés se plaignaient depuis des semaines et des semaines d'agressions croissantes et répétées, tant de la part de certains camarades (les bruits de couloirs parlent d'une certaine Simone de Baveuse), que de celle de la Direction, qu'ils dénonçaient toujours plus autoritaire, cruelle, et bouchée.

Selon des sources proches de l'enquête, l'une des membres de l’Internationale Révolutionnaire Poétique, élève également (les investigations se poursuivent, l'étau se resserre), aurait carrément contacté la Ligue de Défense des Droits des Poètes, peu de temps avant l'attaque, pour se plaindre de maltraitance. Contactée par nos soins, si l'association n'affirme rien quant à leur culpabilité, elle prend position au côté des enfants d’Apollon "peut-être coupables, déclare-t-elle, mais tellement légitimes". Il semblerait que les personnes recherchées aient pris la poudre d'escampette sitôt le méfait accompli, pas bêtes les guêpes, mais l'enquête continue.

Le Directeur, qui souffre beaucoup, ne se remet pas du choc. En proie au délire et à la fièvre, il ne cesse d'évoquer des messages de menaces ou de pression diverses qui lui seraient parvenues. Avant que les cachets dont il est gavé ne lui empâtent complètement les méninges, il nous a donné cette vidéo :



Cet indice ne permet malheureusement pas d'avancer  beaucoup dans l'affaire, mais la rédaction la suivra jusqu'à son tassement, ou son anéantissement et communiquera les conclusions des experts à ses lecteurs adorés et rentables. •

Communiqué de l'IRP

• Nous avons reçu sur notre boite mail ce sobre communiqué, accompagné de cette menace : si la vidéo et le texte en dessous sont pas publiés, va y avoir un massacre !
 
"L'Internationale Révolutionnaire Poétique répond par cette attaque sur le QG de Lille 43000 à l'agression dont ont été victimes nos camarades poètes de l'École Néogonzo de Lille par certains élèves de leur propre école. La brève publiée dans le dernier numéro papier est inacceptable. Excusez-vous, ou subissez notre courroux." •
 
 

Allégations mensongères

• Chers collègues,

Alors que l'heure devrait être à l'union sans faille de toute l'école autour du chef, certains agitateurs juvéniles sèment confusion, rumeurs et allégations mensongères. C'est tout simplement inacceptable. Thompson sait que je ne peux être taxé d'allégeance aveugle envers De L'Error Ier. Mais il y a un temps pour le débat d'idée et la confrontation, un autre pour le rassemblement, dans lequel nous devrions tous et toutes être à ce jour. J'espère donc que Jack saura appeler au calme et raisonner les quelques poètes en mal de sensation qui ont pondu ce communiqué – qui au passage manque cruellement de poésie. Ainsi, il sera temps que tout le monde se remette au travail. Pour le reste, et en souhaitant que la bataille ne se résume pas à quelques frivoles revendications poétiques, je vous donne rendez-vous au prochain congrès de l'ENL qui, permettez-moi cette familiarité, promet d'être chaud bouillant. •

Sincères salutations,

Simon de Bavoir

Communiqué de l'Étoile des Poètes de l'Overworld

Suite aux agressions sans fondement, méchantes et complètement hors de propos qui se sont abattues sur nos camarades poètes de l'École Néogonzo de Lille, nous sommons son directeur, un certain Jack de L'E., ainsi que son sbire, un certain S. de Bavoir, de trouver une solution d'apaisement à cette crise majeure. Ainsi, nos revendications sont simples :

- la publication du communiqué de L'Internationale Révolutionnaire Poétique est une première étape nécessaire ;

- un droit de réponse des poètes injustement réprimés dans la prochaine publication de l'ENL ;

- l'autorisation des syndicats au sein de l'ENL, ce qui constituerait une réelle avancée démocratique et mettrait fin au régime autoritaire qui semble régner au sein de cette institution.


Monaco, le 20 juillet 2012