Communiqué de l’ENL : « C’est certain maintenant : Sète est un reportage sauvage »

• L’ex-Directeur de l’École Néogonzo de Lille (ENL) étant toujours alité, les élèves n’ont pu lui annoncer de façon officielle l’abolition de son statut de Directeur – et c’est pas plus mal. Néanmoins, après plusieurs nuits de travail acharné sur le manuscrit qu’il a transmis à Esteban, les analystes de l’ENL sont maintenant formels : ledit manuscrit est bel et bien un reportage sauvage datant de l’été 2014. L’étude des grains de sable permet de situer sa rédaction sur les bords de la Méditerranée – plus précisément à Sète –, tandis que les différentes taches d’alcool valident l’idée d’une consommation alcoolique excessive des plus diverses (bière, vin, pastis, whisky, etc.).

Étrangement, la lecture des premiers éléments de l’écriture gribouillée de Jack de L’Error a provoqué des réactions physiques très particulières chez les élèves. Bruegel de Bois – qui a arrêté de boire, on ne sait plus très bien pourquoi – a eu des haut-le-cœur, puis a vomi son repas du midi en expliquant qu’il avait « le mal de mer ». Après quoi, inexplicablement, Il Signore Guzzi s’est mis à se racler l’arrière-train en entonnant des chants partisans italiens – et oui… À peu près au même moment, le Capitaine Cœur-de-Bœuf a commencé à insulter tout le monde en affirmant qu’il allait se « gaver de poulpe ». Quant à Esteban, il semblait… ailleurs. Littéralement scotché devant un écran où défilaient des photos floues et des vidéos mal calibrées, il écoutait en boucle la « Supplique pour être enterré à la plage de Sète » de Georges Brassens.

Quelques jours plus tard, Esteban accompagné de Bruegel et Guzzi ont déboulé avec grand fracas à l’école. Mad, noctambule taciturne, nouvelle recrue évidemment d’astreinte, raconte : « Ils sont arrivés comme des gros débiles. C’est quoi ces mecs, sérieux ? Le 43000, c’est un truc de gros cons de mecs ! Il est temps qu’ça change. » Puis d’embrayer : « Pourquoi ils sont venus ? Esteban – qui, soit dit en passant, avait les yeux éclatés, grave ! – m’a filé une clé USB. Et m’a dit, texto : "poubliez ça très vite, poubliez cette vidéo, vite ! Nous, on s’ouccoupé dé Jack, tou té s’ouccoupé dé la vidéo, oké ? Dans dix jours, on poublie soun foutou reportagé !" » •


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir