38 témoins

Stéradian publié initialement le 16 juillet 2012

2012. Fr. Lucas Belvaux

Y. Attal / S. Quinton / N. Garcia

Une nuit (One night est le titre in English), une jeune femme est retrouvée assassinée dans un hall d'immeuble. Aucun témoin. Mais un homme a menti. Un cri a bien déchiré la nuit, mais personne n'a rien fait. 38 non-assistances à personne en danger, c'est du jamais-vu. Comment Belvaux va-t-il cette fois nous plonger dans les entrailles de la société (qui m'aura pas) ? Ben, déjà, en évitant cette fois la Belgique (Cavale, La Raison du plus faible…). Et en nous remettant ainsi d'autant mieux le nez dans la merde, loin de l'exotisme wallon. Nos lâchetés, ce thème inépuisable, infiniment pluriel. Pas mauvaise, l'idée d'une Garcia journaleuse, excédant la patience de la brave Quinton, ni le travail de pilote d'un Attal havrais, au demeurant plus totem que jamais (pour une exégèse de la contrition, voir tout Attal, des Patriotes à Rapt). Un bon jeu de sales gueules bien propres (la palme revient au jeune flic, F. Feroleto), donc, et une nouvelle sale histoire, dont, décidément, l'époque ne tarit pas.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir