Schwerkraft (« Pesanteur »)

Stéradian publié initialement le 10 juillet 2012

Maximilian Erlenwein

F. Hinrichs / J. Vogel / N. v. Waldstätten / J. Böwe / J. Willems / E. Weisgerber

Un jeune banquier, tordu et docile, découvre un jour que son boulot de merde tue. Il prend l'ampleur des dégâts en pleine tronche, sa vie rangée, ses rêves secrets, sa soumission à un système, rongés, comme lui, jusqu'à la moelle. Mais Dieu, ce scénariste diabolique, met J. Vogel sur son chemin. Il tente, alors, petit à petit, de se rebiffer. Et ça va saigner. Propre, sans accroc. Une justice ? Du psychobilly ! Encore une belle preuve que l'Allemagne des années 80 a accouché, et souvent mieux que ses voisines, d'un grand cinéma. Y a du Edukators, et du Fight club, mais du condensé, de leur substantifique... moelle. Chef-d’œuvre.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir