Les neiges du Kilimandjaro

Stéradian publié initialement le 10 juillet 2012

Guédiguian

Darroussin Meylan Ascaride etc.

Une bonne chose de faite. Quand les communistes deviennent des bourgeois comme tout le monde, qu'est-ce qui reste ? Un délégué syndical voit une négociation aboutir et emporter avec elle 20 dockers marseillais d'un coup de tirage au sort. Le délégué s'est tiré aussi, ironie du sort, loyauté de classe. Il est heureux, en somme, fête ses 30 ans de mariage au bord du capitalisme finissant. Mais sur ses abords, d'autres, laissés pour compte d'une autre époque, plus récente, ne l'entendent pas de cette oreille, et ne vont pas se laisser faire. Dog eat dog. Quand les pauvres braquent les pauvres, qu'est-il arrivé ? Guédiguian, notre premier secrétaire de l'Estaque n'est pas dupe. Aussi, la question semble un peu vite résolue, via quelques scènes de tonnes d'amour chantilly au point qu'on se croirait vraiment en terres communistes loachiennes : l'amour, conjugal, maternel, durable, fort comme chez les catholiques, beau comme chez les bourgeois, comme réponse, à ceux qui n'ont que ça à se mettre sous la dent ? Avec la prison et la police, car faut pas déconner ? Un peu trop brelien, et par là, pas très bolchevik. Content que celui qui me l'ait donné à voir soit un bourgeois communiste. Comme ça il sait.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir