Aubryisme radical

Pour Stanislas Dendievel, la mobilisation d’associations et d’habitants lillois contre le projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur constitue « une opposition radicale, orchestrée par une minorité ». Et le conseiller municipal délégué à l’urbanisme sait de quoi il parle. En 2014, la liste « orchestrée » par Martine Aubry dont il faisait partie, a accédé au second tour des municipales grâce à 16% des inscrits. En somme, une minorité radicalisée, fidèle au règne de Madame la Maire, qui vient de fêter sa dix-septième année au pouvoir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires