Faux-semblant

En octobre 2008, dans son organe de propagande (Lille Magazine n°53), Martine Aubry félicite le développement d’Euratechnologies, « lieu hautement symbolique […] pôle d’excellence dédié aux technologies de l’information et de la communication », et « l’arrivée prochaine du siège France de Bayer Schering Pharma » à Lille. Et notre énarque de maire adopte cette logique : le développement vient « en attirant les investisseurs économiques, donc les richesses et, au final, l’emploi. » Dit comme ça, c’est simplissime ! Mais y’a comme une couille dans le potage… A chaque exploit bousier, l’énorme groupe Bayer se restructure en supprimant des centaines d’emplois – en 2001, par exemple, 1800 emplois supprimés dans le monde. Le rachat de Schering par Bayer, fermant ainsi ses bureaux parisiens pour installer un nouveau siège à Lille, a provoqué la suppression de 3150 emplois en Europe. Et notre maire applaudit. Applaudira-t-elle quand Bayer Schering Pharma se fera avaler par le géant américain Pfizer ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires