Sans pub, pas d’éthique (enfin presque)

Jeudi dernier, la rédaction de La Voix de Roubaix raconte à ses lecteurs qu’elle est sollicitée par des agences de communication souhaitant un papier pour la promotion d’une bière ou d’un café, « sans rapport avec Roubaix ». Bien sûr c’est non : à La Voix « on aime bien le café », « on adore la bière », mais « on n’est pas encore à vendre ». En tout cas pas avec tout le monde, car c’est bien à Carrefour, dont la publicité de noël occupe une pleine page un peu plus loin dans le journal, que ce numéro et son lectorat ont été vendus. Hé ! Pour faire preuve d’éthique journalistique, il y a du pognon dont on ne saurait se passer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires