De la ségrégation à l'exclusion

Quelques résidents de L'Epine, à Hellemmes, ne décolèrent pas. Après un « chantier catastrophique », mené par Norpac et sous-traité largement, les 132 logements sociaux du bailleur ICF (filiale de la SNCF) présentent des malfaçons, des portes d'entrée et de garage mal posées et déjà des traces d'humidité dans une vingtaine de maisons. D'autant plus que les travaux réalisés dans le quartier « sans concertation avec la population » se cumulent avec « la suppression du bus qui conduisait directement les habitants de l'Epine au centre d'Hellemmes. » Ou quand la réhabilitation amène à l’exclusion sociale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires