Jusqu'ici tout va mal

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées dans le quartier de Wazemmes ce vendredi 21 novembre. Placées en garde à vue, leurs amis n’avaient « aucune nouvelle » le samedi en fin d’après-midi. Pendant une partie de cette soirée, le quartier a été investi par la police qui a utilisé gazeuses et matraques devant les badauds hallucinés. La cause de ces mesures contre-insurrectionnelles ? L’occupation d’un lieu vide, expulsé depuis. Aujourd'hui, une manifestation contre les violences policières, en mémoire de Rémi Fraisse (et de tous les autres), était organisée. De nouvelles arrestations ont eu lieu. Au moins, jusqu'ici, aucun mort n’est à déplorer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires