L’homme de gauche qui croyait en la droite

Dans une tribune publiée dans Marianne, le député PS Bernard Roman apporte son soutien au pouvoir exécutif qu’il remercie au passage : « Merci, François, merci, Jean-Marc, merci, Manuel ». Selon une rumeur malveillante qu’on ne peut vraiment pas prendre au sérieux, un changement dans son régime alimentaire serait à l’origine de cette prise de position quelque peu déconnectée de la réalité. Trop de lipides pour certains, de glucides pour d’autres, ou carrément à cause d’une substance étrange administrée par un obscur docteur brésilien pour les mauvaises langues les plus farfelues… la rumeur semble, à l’évidence, sans fondement. Quoi qu’il en soit, celui qui connaît des « milliers de gens pauvres qui sont formidables » n’en démord plus : devenu « croyant », il affirme que Hollande et Valls ont « une vision élevée de la politique » (La Voix, 09/11). De l’élévation, en effet, il en faut pour avoir foi en une politique de droite quand on se dit de gauche.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires