Quand les marchands de sommeil endorment les étudiants

« Il y a déjà tellement d'étudiants dans  la misère », témoigne une étudiante lilloise en galère de logement. Et elle n'est pas la seule. À Lille, il faut compter entre 400 et 500 euros pour un 20m2, plus ou moins en bon état. Tout cela dans une académie qui bat les records de boursiers (59 937 en 2013), soit un tiers des étudiants inscrits. Et ça ne risque pas de s'arrêter, le marché des marchands de sommeil étudiant étant une sale habitude des métropoles universitaires. Sur le site internet du CROUS, Lokaviz, on trouve ainsi un particulier qui propose six chambres à la même adresse. Ou encore, dans le privé, une chambre avec salle de bains à 474 euros. Le propriétaire en loue sept dans sa maison. De quoi envisager l’avenir sereinement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires