Auchan d'honneur

Il fut un temps, quand l’Europe n’était encore que chrétienté, où les pécheurs pouvaient racheter leurs fautes à coups d’espèces trébuchantes. Aujourd’hui, à l’heure mondialisée, on dirait que rien n’a changé dans la seigneurie Auchan. Empêtré dans la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, qui avait coûté la vie à 1138 personnes, la direction du groupe a profité de l'été pour annoncer « une dotation qui s'établira à 1,5 million de dollars », soit 1,2 million d'euros. Mazette ! On ne s'amusera pas à calculer le rapport de cette somme avec le chiffre d'affaires du groupe au premier semestre 2014 (31,2 milliards). C'est plutôt la com' de l'enseigne « roubaisienne » qui fait rigoler : hors de question de « se lancer dans une procédure d'indemnisation qui aurait constitué une reconnaissance de responsabilité » tout en acceptant « de participer au fonds de solidarité ». Décidément, l'autoproclamé « discounter responsable » la joue faute à moitié avouée, à moitié pardonnée. On se demande bien ce qu'en pensent les Bengalis, où le salaire horaire est de 0,32 dollars.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires