Ceci n’est pas un bar nazi

Algérie - Allemagne, coupe du monde, juillet 2014. "Le Berkeley", bar du quartier Vauban. Au milieu d’un chant, un salut nazi. Publié sur le compte Vine d’Aurélien Verhassel, chef des Identitaires lillois, le geste scandalise. Depuis, le bar est l’objet de tracts et de tags antifascistes, ce qui nuit évidemment à son image et ce qui inquiète son patron. Si l’évidence aurait voulu qu’un patron s’inquiète avant tout que son bar soit squatté par des crânes aux cheveux aussi courts que leurs idées, c’est La Voix qui vient en rescousse au pauvre homme en publiant un article à la Magritte : « Mon bar n'est pas un repère de néo nazis ». Pour apporter un argument massue à cette thèse, le petit entrepreneur n’hésite pas et annonce carrément que la rentrée sera celle des soirées apolitiques « plutôt bobos ». Nous voilà pleinement rassurés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires