Un porte-à-porte, juste de la main droite

À Lens, pour les dernières élections, le candidat socialiste dissident Arnaud Sanchez s’est vanté d’avoir fait une campagne « à l’ancienne » privilégiant « la proximité ». Concrètement, son « travail de sensibilisation » (Autrement dit, 19/03) aurait consisté à frapper à plus de 10 000 portes, et donc à emmerder plus de 10 000 personnes avec son programme pendant deux mois. Résultat, au premier tour, sa liste a obtenu près de 2 300 voix pour 23 600 inscrits. Peu rentable, finalement. Aussi, comme il n’a pas eu le temps de taper à 10 000 nouvelles portes durant la semaine de l’entre-deux-tours, Sanchez est allé trouver des voix ailleurs en s’alliant avec la candidate UMP. 10 000 portes frappées de la main droite… « à l’ancienne », en effet.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires