C'est pas ma faute à moi

Sur le plateau de France 3 NPDC, lors de la soirée électorale du premier tour des municipales, Éric Quiquet (EELV) semble fatigué, et un peu « véner ». La journaliste lui demande s'il trouve surprenants les résultats qui viennent de tomber. Quiquet répond : « L'abstention des électeurs de gauche et principalement l'abstention des électeurs socialistes n'est pas une surprise. On a depuis mai 2012 un gouvernement élu par une large majorité de gauche qui passe son temps à faire une politique de droite. Faut pas s'étonner ». Bah oui, c'est la faute du gouvernement, pas celle de la mairie de Lille, ni de la communauté urbaine, voyons ! Pour autant, pas sûr que cette certitude ne convienne aux électeurs de Lille-Sud qui n'ont pas manqué de signaler, lors des scrutins, ce qu'ils pensaient de la « politique de gauche » menée dans leur quartier par la municipalité. Et si la liste de Lise Daleux et Éric Quiquet « Lille en mieux » avait vraiment été une liste de gauche, elle n'aurait peut-être pas enregistré son plus mauvais score dans ce quartier populaire (6,2% des voix).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires