Air Valls

Si on peine à voir le « changement » annoncé par François Hollande, que dire de la politique migratoire française ? Mercredi après-midi, une trentaine de sans-papiers ont occupé les locaux d’Air France, situés rue Nationale à Lille, pour protester contre les récentes arrestations d’anciens grévistes de la faim et pour réclamer le droit d’être reçus en préfecture. L’histoire remonte à novembre 2012 quand une grosse centaine de sans-papiers avaient entamé une grève de la faim pour plus ou moins les mêmes raisons. Une grève terminée un 13 janvier avec la promesse d'assouplissement du préfet. Depuis ? Rien. Les occupants, en majorité des femmes et des enfants, sont ressortis sans que la police n’intervienne : c'était donc ça, l'assouplissement promis par le préfet.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires