14000 euros le suicide assisté

Le tribunal administratif de Lille a condamné l’Etat à verser 14000 euros à la famille d’un détenu qui s’était suicidé en 2008 dans la prison de Maubeuge. En cause : « la négligence fautive des services pénitenciers », selon l’OIP (Observatoire International des Prisons). En effet, son suicide a eu lieu dans le quartier disciplinaire, où il croupissait depuis trois jours. Alors qu’il avait protesté en entamant une grève de la faim, s’infligeant même des mutilations, deux médecins et un psychiatre n’avaient rien trouvé à redire quant à son isolement total. Le prisonnier avait même simulé par deux fois des tentatives de pendaison. Sans effet. Les services pénitenciers lui laissant à disposition ses draps en tissu. Glauque. Rappelons qu’au 1er décembre 2013, le nombre de détenus en surnombre était de 13 145 personnes, dont 1 047 dormant sur un matelas posé à même le sol.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires