Du trottoir aux égouts

Depuis qu’Yvon Cousin, fidèle premier adjoint de Marc-Philippe Daubresse à Lambersart, a décidé de se présenter aux prochaines élections municipales, la guerre est ouverte entre les deux "amis de trente ans". On ne retracera pas l’ensemble des débats entre ces hérauts de la droite tant c’est rébarbatif. Une petite anecdote néanmoins : début décembre, Daubresse avait prévenu le « traître » Cousin qu’il ne descendrait « pas dans le caniveau où vous vous exprimez ce soir ». En effet, trois semaines plus tard, Daubresse a choisi un passage beaucoup plus rapide pour atteindre les égouts : au détour d’un tract, son équipe de com’ a simplement effacé le vilain Cousin de la photographie pour le remplacer par un socialiste qui vient de rejoindre son escouade. Daubresse, à découvert, a soi-disant « engueulé les auteurs » tout en affirmant qu’ « il n’y a pas travestissement de la vérité ». Staline n'aurait pas dit mieux. Un point "goulag" pour Marco.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires