« Des armes, des chouettes, des brillantes »

Déjà pourvus d’un bâton de défense, d’une bombe lacrymo et d’un gilet pare-balles, trois policiers municipaux calaisiens veulent plus. Sous couvert d’anonymat, leurs paroles sont relayées par La Voix : il leur faut des armes de quatrième catégorie. Et le journal de relayer l'appel du pied à « Natacha Bouchart, très engagée sur les questions de sécurité ». Après les appels à dénonciation, la censure municipale, les programmes de vidéosurveillance, les CRS en cadeau de Noël, l’idéologie sécuritaire n’en finit plus de déverser sa bile dans la cité calaisienne. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires