Commissariat à vendre

Vincent Ledoux et Jacques Rémory, maires de Roncq et de Linselles, sont furax : « Nous assistons à un abandon de commissariat, les hommes n’y prennent plus leurs armes, il n’y a plus de gardes à vue, la présence 24h sur 24 h est terminée [… ] ». Après avoir respectivement mis 320 000 et 80 000 euros dans l’affaire, ils flippent de la disparition de la police dans leurs belles communes, d’autant plus qu’un nouveau commico doit sortir de terre à Tourcoing à côté. Espérons que l’information atterrisse dans l’oreille de ceux qui n’ont pas de logement. Quoi de plus beau qu’un commissariat recyclé ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires