Petits arrangements entre amis

Ça peut vraiment être compliqué d’obtenir un logement social. Enfin… pour certaines personnes. Et pour d’autres, c’est plus facile. En vrai, ce qui compte se passe dans les commissions d’attribution des logements (CAL). Simplement personne ne sait vraiment ce qui se passe réellement dans une CAL, à part celles et ceux qui y participent. Ainsi de Gérard Caudron, premier vice-président en charge du logement dans la communauté urbaine de Lille, qui explique au magazine Nordway ‒ très gentiment ‒ que, dans une CAL, la transparence n’est pas recommandée : « Je suis contre l’ouverture des commissions d’attribution de logements à la presse. Cela reviendrait à organiser une fausse réunion de trois minutes et à faire la vraie ensuite, quand les journalistes seraient partis. […] Il y a de petits arrangements qu’il faut laisser à leur juste mesure. » Pas étonnant que ce zig, qui fait démonter des toits hébergeant des familles, se soit retrouvé à la barre du « faux procès » du dernier numéro de La Brique. Pour les pauvres, c’est le système D. Pour les politicards comme lui, ce sont de petits arrangements… Et si on allait dormir chez lui ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires