Henno hennit toujours

Mercredi dernier, des habitants de Saint-André recevaient dans leurs boîtes aux lettres un tract anonyme contre l'installation des Roms à l'hôpital Ulysse-Trélat. En bas de la feuille, l'adresse électronique du maire Olivier Henno. Ce dernier n’est pas l’auteur, mais ça tombe bien pour lui. En effet, l'apôtre de la vidéosurveillance en profite pour préciser à la presse qu’il s’est déjà opposé à la venue des Roms « par anticipation ». Le syndicat SUD réagit en critiquant son « double discours » jouant « la concurrence entre pauvres français et pauvres d'Europe de l'Est ». Un double discours « à visée strictement électorale »… bah oui, les municipales.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires