Tout le monde ne brame pas

L’UMPiste Jean-René Lecerf, selon lui-même « le meilleur candidat » pour Lille, veut tenter « une pédagogie » avec les éventuels électeurs du FN pour leur montrer que « ce vote mène à une impasse totale » : « Les ressorts [de ce parti] restent la haine des uns vis-à-vis des autres, le bouc émissaire qui un jour est l’immigré, un jour le Rom, un jour le patron » (Nordway, 11/13). Des « ressorts », en vrai, qui ont bel et bien conduit son collègue UMPiste maire de Croix, Régis Cauche, à déclarer : « Si un Croisien commet l’irréparable [contre des Roms], je le soutiendrais ». Explication… ruminante : « Il a dit une connerie », explique Lecerf, « et il a eu l’honnêteté et la franchise de le reconnaître ». Et d’insister – lourdement : « Mais tout le monde peut dire des conneries… » Pour Lecerf, donc, à l’instar du FN ou de Cauche, tout le monde peut dire des conneries xénophobes. Si avec ça, sa « pédagogie » n’attire pas les électeurs du FN…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires