Un journal bien décoré

« Des petites maisons pré-industrielles […], il ne reste presque plus trace […]. Le quartier [de Moulins] a été soigneusement défiguré par les promoteurs et leurs immeubles froidement fonctionnels de trois ou quatre étages – résidences étudiantes comprises. La palme du mauvais goût revient au supermarché Match installé par Pierre Mauroy lui-même en lieu et place de l’Union coopérative de Lille, pourtant créée par la SFIO vers 1892. Dans cet espace de 3000 m2, on trouvait au siècle dernier une mercerie, une épicerie, un café de 200 places, une salle des fêtes et un théâtre à l’italienne avec double balcon. C’est en 1988 que Mauroy enterrait cette histoire sociale dans le sous-sol d’une galerie commerciale, parachevant ainsi son ralliement sans gloire au social-libéralisme. » Voilà ce qu’on peut lire dans le numéro 14 d’Article11, fraîchement sorti. Le canard sauvage se paye une escapade pour interroger les peintures murales de Cyop & Kaf à Naples avant de démonter l’épicerie ambulante d’Alain Soral. Un retour nécessaire sur ce que représentent les drones, des récits de luttes, du Morvan au Pays basque, des chroniques et des illustrations qui déchirent… tout ça pour trois petits euros, ça vaut bien une brève amicale !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires