Je suis venu te dire que je m’en vais

Gilles Pargneaux, premier secrétaire de la fédération du Parti socialiste du Nord (entre autres choses), n’y comprend plus rien : certaines sections communistes ont décidé de se présenter aux prochaines municipales sans les socialistes, rompant ainsi une idylle vieille de 40 ans. Cela sera le cas à Lille, Jeumont, Maubeuge ou encore Roubaix. Pargneaux condamne cette « erreur politique » : « Au niveau national, Pierre Laurent souhaite des partenariats avec le PS. Pourquoi, dans le Nord, y-a-t-il une autre attitude ? » Peut-être que pour un communiste, s’allier avec un socialiste est un mariage de raison, mais quand il s’agit d’une alliance libertine avec le Modem ou un certain Jacques Richir (à Lille), ça en devient dégueulasse.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires