Tous les Calaisiens ne sont pas intégrables

Le ministre de l’Intérieur devait se rendre jeudi 7 novembre à Calais. Une venue réclamée depuis des lustres par Natacha Bouchart, cette élue envahie par les étrangers et obnubilée par son classement en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Pas de chance, le ministre était retenu par le lancement des commémorations de la Première guerre mondiale. Il n’empêche, deux adjoints UMP de la maire se sont fait un plaisir d’apporter leur « soutien » à une quarantaine de Calaisiens venus gerber, dans le calme, leur bile anti-immigrée.  Affichant des banderoles pour dire « stop aux squats et à l’insécurité », autrement dit les thèmes favoris de Bouchart, on se demande bien ce que Valls leur racontera quand, comme il l’a dit, il viendra à Calais. Un « Tous les Calaisiens ne sont pas intégrables » serait du meilleur goût.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires