Écrire ces conneries est un choix

Ce week-end, La Voix du Nord a fait fort. Le journal a décidé de relayer l’action Slutwalk à Lille qui consiste à dénoncer le viol. En Une du journal apparaît ce bandeau : « Elles n’ont pas fait le choix d’être violées ». Sous-entendu, des femmes feraient le choix d’être violées. De plus, l'article est confié à un journaliste à l'humour mal placé ou très ironique. Dès le début de son article, il annonce le ton : « Du soleil, une cohorte de jolies filles. L’essentiel est ailleurs ». On ne veut même pas savoir ce que ressentait cette nouvelle victime de l’essentialisme.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires