N’importe qui fait n’importe quoi

En décidant de baptiser le Grand Stade de la métropole lilloise du nom d’un éléphant mort, déclare Éric Quiquet, « on a tout mélangé, émotion, hommage, politique. On a fait n'importe quoi ». Hélas c’est pas la première, et ce n’est pas la dernière fois que vous ferez n’importe quoi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires