Il prie pour la police

« Je prie pour la police car elle mérite notre attention et notre considération. Des policiers m'ont confié qu'ils avaient un peu honte quand ils procédaient à des expulsions. Je leur ai dit que j'étais triste pour eux, car leur travail remet en cause leurs qualités humaines. » Y avait-il de la drogue dans l'hostie ? De l'eau de vie dans le vin ? En tout cas, les experts scientifiques travaillent d'arrache-pied pour comprendre les propos du Père Arthur, très proche des Roms, dans La Voix du Nord de ce samedi. Si certains penchent pour un accès de délire bref et intense, d'autres émettent l'hypothèse d'un simple burn-out post-orgasme.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires