La moule n'a plus la cote

Les restaurateurs se plaignent : la braderie a vu leurs chiffres d'affaires en nette baisse. La faute, selon eux et La Voix, à la crise et aux retards de salaires... Oué. Parce qu'un moule-frites à douze euros servi dans des barquettes en plastique, avec des frites surgelées même pas cuites, des moules d'élevage intensif sans goût et une montagne de poubelles qui puent devant vous, ça vous semble pas un peu abusé ?

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires