Mourmant ce pleutre

Le 2 décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte renverse la Seconde République pour instaurer un pouvoir personnel et autoritaire. Dix jours plus tard, Edmond Casimir Mourmant, maire de Wazemmes – commune alors indépendante de Lille –, rédige une lettre au préfet pour affirmer son soutien indéfectible au coup d’État : « Mes antécédents, Monsieur le Préfet, doivent suffire sans qu’il soit besoin que je vous dise ici que vous pouvez compter sur tout mon concours. » En 1876, on donne le nom de ce courageux maire à une rue.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires