Libérez les V'Lille !

Alors que nous dégustions quelques mousses au stand du PC, derrière la mairie de Lille, un de nos correspondants permanents déboule, visiblement en rage. Et pour cause, ce pauvre stagiaire de notre école est abonné au V'Lille. Et quand vendredi matin, comme tous les vendredis matins, il va pour prendre son deux-roues, il a la mauvaise surprise de trouver les parkings à vélos complètement vides. Résultat : tout un tas de spectres en V'Lille errant dans les rues à la recherche d'une station libre. La raison ? L'utilisation des V'Lille est suspendue le temps de la braderie. Soit. Mais alors, pourquoi ne pas prévenir les usagers « vu qu'ils ont mon mail », se questionne notre cycliste frustré qui est donc arrivé en retard à son taf. Nous aussi, à l'ENL, on s'interroge. À quoi ça sert de donner ses coordonnées postales et bancaires si on ne peut être prévenu en cas de défaillance ? À moins que les RFID, ces jolies petites puces intégrées à la carte de transport, ne servent à autre chose...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires