À se taper le cul par terre

Alors que La Voix du Nord est en train de fêter en grande pompe les 70 ans de sa naissance, sous occupation nazie et dans la clandestinité, la rédaction tient à montrer à son lectorat « ce qu’en disent les jeunes journalistes ». Aujourd’hui, donc, c’est au tour d’une jeune professionnelle de l’information marchande d’estimer que,  « tout comme en 1942, on cherche à distinguer le vrai du faux, à décrypter, à analyser. » Et de finir en affirmant que l’« exigence de vérité et de justice » de la presse écrite « n’a pas disparu »… Diantre ! En voilà une qui n’a pas les yeux en face des trous.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires