Une rumeur troublante à la mairie

Une obscure rumeur – qu’il ne faut bien sûr pas prendre au sérieux – circule actuellement à Lille. D’après ce qu’on entend, un gaz rare émanant d’une substance hautement toxique serait diffusé dans les couloirs de l’Hôtel de Ville depuis quelques temps. Les effets de ce gaz seraient assez puissants et rendraient euphoriques celles et ceux que l’on appelle communément « socialistes ». Or, voilà que ce matin nous recevons un mail anonyme informant de façon très lapidaire : « Regardez hier soir les socialos, z’étaient tous défoncés ». Lâche accusation qui fait référence à une petite sauterie organisée par les « socialistes » lillois, afin de fêter leur victoire aux élections cantonales. Sauterie pendant laquelle Pierre de Saintignon – adjoint cumulard « socialiste » – a déclaré : « Je peux dire que ces résultats sont la reconnaissance des Lillois pour le travail accompli par Martine Aubry et l’ensemble de l'équipe », tandis que Patrick Kanner – adjoint cumulard « socialiste » – s’est emporté sans la moindre retenue : « On réalise finalement un score historique ». À l’École Néogonzo de Lille (ENL), nous n’accordons aucun crédit à la rumeur, il est totalement impossible que ces déclarations soient le fruit d’une prise élevée de drogue. Ceci dit, il faut bien admettre qu’elles relèvent d’une certaine bouffée délirante. Avec un taux d’abstention à Lille supérieur à 60 % cette année contre environ 45 % aux cantonales de 2004, les termes de « reconnaissance des Lillois » et de « score historique » nous paraissent quelque peu… exagérés. Mais ça doit être la fatigue, juste la fatigue.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires