Triple peine

Le Réseau Sortir du nucléaire a édité récemment une carte de France « Nucléaire : danger permanent ». Et que n’apprend-on pas ? Loos-lez-Lille, commune de la métropole lilloise, abrite un site de déchets radioactifs. Quoi quoi quoi ? On nous aurait caché une centrale souterraine ? Non, simplement, sur le site de PC-Loos vécut jadis un atelier de traitement de minerai, où aujourd’hui encore des émanations de radioactivité très faibles – mais on s’en fout – sont mesurables. Ce sont les prisonniers de Loos qui seront contents : en plus d’être en surpopulation, dans des bâtiments plus que pourris, ils se retrouvent aux premières loges (à quelques mètres…) de l’endroit radioactif. Toujours avec une longueur d’avance, les entreprises polluantes inventent la triple peine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires