La peur ne change pas de camp

Dans le dernier Lille Magazine (n°68), organe de propagande de Martine Aubry, les élus du « Groupe  socialiste, Radical, Citoyen et Personnalité » se fendent d’une (très très) grande tribune dédiée entièrement au problème de… l’insécurité. La première phrase donne une idée assez claire de ce qui, de nos jours, s’appelle « socialisme » : « L’insécurité gagne du terrain dans notre pays ». On le voit, les élus municipaux ont bien retenu l’enseignement de leur patronne qui, lors de son discours à l’université d’été de La Rochelle en août dernier, déclarait : « Quand tout va mal, il faut faire peur »… Du FN au PS en passant par l’UMP, tout va donc très mal.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires