On « s’interroge », puis on censure

Du rédacteur en chef de La Voix du Nord, s’exprimant sur la saillie de Jean-Luc Mélenchon : « Les médias sont aujourd'hui critiqués et il faut s'interroger. C'est ce que nous faisons, dans nos rédactions, régulièrement » (04/04/10). On se demande s’ils « s’interrogent » vraiment quand ils s’égarent sur Lille 43000. En tout cas s’ils « s’interrogent » avant de chercher à nous censurer en transgressant la loi. Car lorsque nous « critiquons » La Voix, son service juridique parle, à tort, d’« injure » ou de « diffamation ». Et quand nous contactons le journal, en règle générale, on nous envoie balader et nous refuse tout dialogue. Le plus désappointant, c’est que ce rédacteur en chef, il y a une trentaine d’années, aurait été indigné par la présente attitude de La Voix. Mais nous ne perdons pas espoir, car il reviendra un jour à ses « erreurs » de jeunesse, quand « l'indignation lui [tenait] lieu de pensée »… c’est sûr. Hé ! Hé !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires