Pas de livres, mais des écrans plats

L’université de Lille 3, lettres et sciences humaines, n’a pas fière allure. Mais, contrairement à ce que prétend régulièrement La Voix du Nord, cela n’a strictement rien à voir avec les mouvements de grève survenus ces dernières années. Le problème vient plutôt du budget, décidément très en deçà de celui de l’EDHEC. Par exemple, un pan entier du plafond de la bibliothèque centrale s’est effondré — car il était pourri. Il suffit de se balader quelques heures dans les couloirs de cette fac, dans ses salles de cours, pour s’apercevoir de sa misère apparente — fait anecdotique, il y a de moins en moins de chaises et de tables « immobiles ». Donc, pour répondre à cette situation assez catastrophique, les responsables n’ont rien trouvé de mieux que d’acheter des écrans plats — le top sur le marché nippon — et de les exposer à certains endroits stratégiques du campus. Rénovation à Lille 3, ça veut dire : une nouvelle couche de peinture, des dizaines de caméras de vidéosurveillance et des écrans plats inutiles dans les couloirs… Avec ça, faut pas s’étonner de voir le nombre d’inscriptions baisser.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires