Chronique des agents de la BAC

Suite à des mesures économiques drastiques, la direction de La Voix du Nord a décidé de ne plus confier aux journalistes la rubrique « Patrouilles de la BAC ». En effet, cette rubrique implique un trop grand investissement (un journaliste doit se déplacer ou téléphoner, enregistrer le message des policiers, rédiger leur message sans le déformer, etc.) se révélant en général peu rentable (pour une interpellation, seulement une brève à publier !). Or, pour ne pas fermer la rubrique et décevoir le lectorat si attaché aux récits policiers, le journal a proposé aux agents de la BAC lilloise de s’en charger eux-mêmes. Ces derniers ont accepté par générosité. Ainsi, la chronique du 21/01/10 se décline, page 10, en trois brèves successives. Trois interpellations, donc : 1) « Samedi soir, une patrouille de la BAC aperçoit trois individus dans un hall d’immeuble en train de recevoir des personnes. Blablabla, arrestation » ; 2) « Dans la nuit de mardi à mercredi, peu après minuit, un cycliste attire l’attention d’une patrouille de la BAC, rue de Flandre à Wazemmes. Blablabla, arrestation » ; 3) « Dans la nuit de jeudi à vendredi, une patrouille de la BAC repère un inconnu occupé avec les fils du démarreur d’une Golf… Blablabla, arrestation ». Un jour dans la peau d’un journaliste policier.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires