Notre Seigneur Tout Puissant Franck Duquesne

Vous ne le connaissez peut-être pas. Pourtant il est « LE » Lillois qui vous fera danser sur de la musique de merde, boire de l’alcool de merde, rencontrer des gens de merde, et tout cela, lectrices et lecteurs bien aimés, dans un endroit de merde. Le « Why Not », le « Duke’s club », le « Net Work » et la « Fabrik » sont ses grandes œuvres de charité pour nordistes en perdition. Or l’évergète n’aime pas les « gens mal habillés, sales, qui ont plein de piercings, de tatouages » et préfère de loin ceux qui sont « beaux, propres et soignés. Classe, quoi ! » Donc si vous faites partie des premiers – pas classe, quoi –, n’espérez pas devenir son camarade. Vous croyez quoi, saperlipopette ?! Quelqu’un qui se targue d’avoir « 3 000 amis sur Facebook » et qui constate malgré lui que « les filles aiment bien me faire la bise », eh bien quelqu’un comme lui n’a pas les mêmes valeurs. Non, non, non, pas les mêmes valeurs. Et puis de toutes façons, vous n’êtes que des mortels, poussières insignifiantes, alors que M. Duquesne est : « je suis un dieu, on me salue dans la rue » (Nord Éclair, 26/12/09). 3000 amis Facebook, des bises féminines, des standings ovations dans la rue… à genoux devant votre seigneur !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires